Je te lis mon amour

Une série d’actions-surprises, d’installations et d’ateliers créatifs se déploie dans l’école pour donner aux élèves l’envie de lire et d’écrire, à travers l’exploration de la correspondance amoureuse dans la littérature et sur les réseaux sociaux.

Le programme de Je te lis mon amour se décline en
– une immersion dans des textes amoureux piochés dans la correspondance de personnalités connues, mais aussi dans des textos et dans des messages partagés sur les réseaux sociaux;
– une série d’installations investissant les espaces communs de l’école: des projections de textes et de vidéos, des téléphones d’allure rétro diffusant des enregistrements sonores, une alcôve ou un coin lounge voués à l’écriture…
– une série d’interventions-surprises de comédien-ne-s durant les pauses, lisant des mots doux ou mettant en scène des déclarations d’amours et des scènes de rupture;
– des ateliers conviant les élèves à proposer leurs textes préférés (prose, poésie, chansons, slam…) et à écrire sur l’amour au sens le plus large: la relation amoureuse, mais aussi l’amour de soi, l’amour universel, l’amour pour une cause à laquelle on se voue avec passion.

Ce volet du projet bénéficie du soutien de la Fondation Ernst Göhner

Les participant-e-s

Classes à déterminer – EPSIC – Lausanne

Un projet conçu et porté par

Compagnie Tête en l’air

Comédienne, responsable artistique de la Cie Tête en l’air, Carole Epiney explore depuis 2017 la correspondance amoureuse entre les écrivain-e-s romand-e-s Corinna Bille et Maurice Chappaz, à laquelle elle donne vie à travers une série de lectures. Ce n’est pas la première fois – et ce ne sera pas la dernière – que la comédienne porte sur scène les facettes plus ou moins inattendues du sentiment amoureux, exploré tour à tour sous ses angles tragiques («Bérénice» de Racine), comiques («Fiancés en herbe» de Georges Feydeau) ou névrotiques («Les névroses sexuelles de nos parents» de Lukas Bärfuss)...

Avec la participation de :
Stéphanie Lathion, scénographie
Julien Wey, ingénieur son (Kumquat, studio K, Genève): réalisation des modules audio
Santiago Fernandez, technicien son: installation téléphones
Enregistrements sonores (téléphones) avec les voix de: Sarah Anthony, Isabelle Cardis, Olivier Lambelet, Julien Wey, Jean-Luc Wey, Carole Epiney
Carl Alex: vidéo et graphisme
Lucas Savioz et Marie Perruchoud, comédien-ne-s: interventions suprises
Eugène, écrivain: animation des ateliers d’écriture
Miss Terre, artiste rappeuse: animation des ateliers d’écriture
Le site Web de la Compagnie Tête en l'air

Le Journal: @Je te lis mon amour

Volet Genevois

Histoires d'écoles