Déclarations et disputes à la cafétéria de l’EPSIC

Pendant la semaine du 7 au 11 octobre, deux comédien-ne-s de la Compagnie Tête-en-l’air sont intervenu-e-s dans la cafétéria de l’EPSIC pendant les pauses de midi.

Les élèves et le personnel ont assisté pendant leur repas à de courtes scènes-surprises, toujours sur le thème de l’amour: dans le grand espace destiné aux repas en commun, un jeune homme a déclaré sa flamme à une jeune fille un peu surprise, en bondissant sur le rebord de la fenêtre où elle l’a rejoint. Un livre de poèmes a scellé leur serment d’amour.

Plus tard, dans l’espace plus intime de la cafétéria, un couple s’est disputé violemment au sujet d’une infidélité. Leur dialogue a provoqué force réactions et commentaires chez les spectateurs et spectatrices qui prenaient parti pour l’un-e ou pour l’autre.

En formation professionnelle chez des patron-ne-s, les élèves viennent un ou deux jours par semaine assister à des cours théoriques à l’EPSIC. Certain-e-s ont donc assisté à ces interventions deux jours d’affilée: de petites grappes de spectateurs et spectatrices déjà averti-e-s se sont formées pour suivre de plus près le déroulement des scènes, avec des commentaires très enthousiastes: les élèves étaient content-e-s d’assister à du théâtre « chez elles et chez eux », à midi, et tenaient à le partager avec les enseignant-e-s ou les membres du personnel présent-e-s sur place. Voici certainement un point à retenir pour le futur, étant donnée la proximité entre l’EPSIC et l’Arsenic.

Bibliothèques de la Ville de Lausanne et Compagnie Tête en l’air, le 22.11.2019

Le Journal: @Je te lis mon amour

Le Journal: @Je te lis mon amour